Langue Thaï et ses origines

25/09/2020 by Benjamin
No Comments

Introduction

Le développement historique de la langue thaï standard peut être résumé dans le tableau ci-dessous.

Langue Proto-Central Tai

Avant l’arrivée des Chinois Han dans le sud de la Chine, les ancêtres du peuple Tai de la province du Guangxi parlaient une langue proto-centrale Tai de la famille des langues Tai-Kadai.

Langue Tai Proto-Sud-Ouest

La langue Proto-Sud-Ouest Tai a commencé à se former au 8ème siècle après JC (Dynastie Tang) lorsque le peuple Tai a commencé à se déplacer dans diverses parties de l’Asie du Sud-Est

A cette époque, diverses couches de mots d’emprunt chinois du royaume Nam Viet (vieux chinois) jusqu’à la dynastie Tang (chinois moyen tardif) étaient entrées dans le langue Proto-sud-Ouest du Tai.

Lorsque leurs ancêtres étaient dans le Guangxi et dans les premiers royaumes Tai en Thaïlande, ils utilisaient des caractères dérivés du chinois Han pour leur système d’écriture appelé Sawndip

Ancienne langue khmère

Vers 1279-1292 après JC, le roi Ramkhamhaeng du royaume de Sukhothai a adopté et modifié l’écriture khmère des indigènes pour écrire la langue Tai. L’écriture khmère était à son tour basée sur une écriture indienne Pallava.

Les anciens caractères chinois ont été abandonnés en adoptant cette langue, nouvellement écrite, qui a facilité la communication entre les dirigeants Tai et les indigènes khmères.

Les caractères chinois sont monosyllabiques, ce qui convient aux mots taï natifs, mais ne convient pas à une translittération approprié de langues polysyllabiques comme le Khmer et le Sanskrit.

Dans le processus d’interaction entre les Tai et les Khmers, la langue thaï standard incorporait de mots de la vieille langue khmère avec sa sous-composante indienne existante (Sanskrit et Pali).

Avant cela, de nombreux mots sanskrits étaient déjà incorporés dans la vieille langue khmère par le biais de la religion du peuple khmer qui est le bouddhisme Theravada.

Succursale du Sud-Ouest Tai

Les langues Tai en Thaïlande et au Laos appartiennent à la branche du Sud-Ouest du Tai. Ces langues peuvent être regroupées en trois sous-groupes principaux qui sont le Nord, le Nord-Est et le Sud. Le thaï standard est un mélange de certaines de ces branches.

Nord

Un autre nom pour le sous-groupe du Nord est Chiang Saen, du nom du premier royaume Tai du nord de la Thaïlande. Cette langue est parlée dans le nord de la Thaïlande aujourd’hui et c’était aussi la langue utilisée pour l’ancien royaume d’Ayutthaya

Nord-Est

Un autre nom pour le sous-groupe du Nord-Est est Lao-Phuthai et est parlé dans le nord-est de la Thaïlande et au Laos

Sud

Un autre nom pour le sous-groupe sud est Sukhothai nommé d’après l’ancien royaume de Sukhothai dont les gens parlaient la langue. Cette langue est parlée dans le sud de la Thaïlande. La langue écrite standard en Thaïlande provenait de cette branche.

Thaï standard (dans le centre)

La langue thaïlandaise standard est basée sur le sous-groupe du nord mais avec une certaine influence du sous-groupe du sud comme la consonne trillée « r », par exemple reua pour « bateau ». Il y a des différences d’opinion entre les linguistes sur le point de savoir si le thaï standard doit être regroupé, ou non, sous le sous-groupe de Chiang Saen ou du Sud de la Thaïlande.

Composants linguistiques

En raison du développement historique de la langue thaï standard, il existe trois autres composants énormes en plus des mots taï natifs. Ce sont des composants chinois, khmer et indien (Sanskrit/Pali)

Composant chinois :

Il existe de nombreux mots chinois apparentés qui ne sont pas évidents pour les locuteurs de mandarin, car ces mots sont plus proches du chinois ancien ou moyen. Outre les numéros Sinitic 2-99 et 10 000, d’autres exemples peuvent être vus à partir de ce fichier PDF (document en anglais)

 

Avec la migration des locuteurs de Teochiu vers la Thaïlande, la langue thaïe standard a également absorbé certains mots Teochiu principalement liés à la cuisine chinoise, tels que Kuei Tiau pour les nouilles.

Composante khmère :

Il y a environ 1300 mots d’emprunt khmers en thaï standard qui comprend de nombreux mots de base tels que « lire » – aan, « étudier »- rian. Le dialecte du nord de la Thaïlande a conservé certains des mots taï originaux.

La consonne initiale «trille r » est très probablement une influence de la consonne de la langue khmère car elle est absente de toutes les autres langues Tai du Sud-Ouest et aussi des langues Tai en Chine.

langue thaï

Composante indienne :

Chaque fois qu’il existe une paire formelle-informelle, les mots formels sont généralement des mots indiens (Sanskrit/Pali) alors que les mots informels sont généralement des mots thaïlandais.

Certains mots taï natifs sont rétrogradés à un statut inférieur, en particulier les pronoms, tandis que l’équivalent en Sanskrit/Pali est promu à un statut supérieur.

Conclusion

La langue thaïlandaise, en Thaïlande, n’est pas une langue pure Tai mais un mélange de mots Tai monosyllabiques et de mots indiens polysyllabiques importés via l’ancien khmer.

Les mots originaux de Tai sont présents dans la plupart des mots basiques et utilisés de manière informelle tandis que les mots sanskrit/pali sont présents dans la plupart des mots formels utilisés dans les événements officiels et les médias publics.

 

Et S’il Était Possible D’Apprendre Le Thaï En Etant Francophone ?

Bonne nouvelle, c’est possible ! Chacun va à son rythme, bien-sûr, mais c’est vraiment possible !
Que ce soit pour s’expatrier en Thaïlande, pour voyager en dans ce magnifique pays ou tout simplement pour se lancer un défi, toutes les motivations sont importantes.
Pour ma part, je commence l’apprentissage de la langue pour le plaisir de voyager sur place mais aussi pour mon projet professionnel.

En faisant différente recherches, pour apprendre le thaï, j’ai pu discuter avec le fondateur du site Apprendre le thai.com qui vit lui-même en Thaïlande et qui offre une multitude de connaissances nous permettant de progresser à notre rythme !

Sur son site, tu trouveras tout ce qu’il te faut pour apprendre les bases de la langue thaï. Cela te permettra de te débrouiller dans quasiment toutes les situations.
Je dis quasiment car je ne pense pas que tu souhaites apprendre des mots hyper spécifique thaïlandais concernant la science par exemple. Mais, si c’est le cas, saches que tu es encore plus motivé que moi et je te respecte pour ça !!

Il propose aussi un pack de 5 Ebooks comprenant 4 Ebooks basés sur des leçons et 1 Ebook te permettant de pratiquer l’écriture! J’ai moi-même opté pour l’achat de ces 5 Ebooks car je pense que c’est un complément solide à toutes les autres infos de son site!

Mais, si tu fais partie de l’ancienne génération ou que tu aimes simplement avoir des objets que tu peux palper, sentir, sur lesquels tu peux écrire des choses, etc … je sais qu’il a aussi sorti, il y a quelque jours, un livre physique

En cliquant sur les liens que j’ai incrusté dans les images concernant ces produits, tu tomberas directement sur son site et tu pourras profiter de toutes ses offres. Alors, qu’attends-tu pour aller regarder ce qu’il propose ?

Tu penses que ce sera trop difficile? Voici une image pour te montrer qu’il a pensé à tout pour nous simplifier la vie.

Il a incorporé un système de couleur pour nous facilité la vie. Je trouve que c’est une superbe idée, et toi ?

Rejoins la communauté et, toi aussi, viens apprendre la langue thaï !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :